Cahier des charges : Murs extérieurs

Cahier des charges : Murs extérieurs

Show-room exceptionnel à découvrir d'infos

Murs extérieurs

Maçonnerie des murs de parement

Le mur extérieur est réalisé en maçonnerie mixte et doit assurer 4 fonctions essentielles :

  • esthétique ;
  • étanchéité ;
  • isolation thermique ;
  • stabilité.

A. Briques de parement

Briques de parement = esthétique

Sauf mention contraire dans le devis chiffré, le parement du mur extérieur est réalisé au moyen d’une brique de terre cuite de 1er choix dite «faite main», posée en panneresse de format 21/10/6.5, à choisir parmi la gamme des Maisons Baijot (TERCA, SVK, VANDERSANDEN, NELISSEN,…).

Le jointoiement des parements en briques est réalisé en deuxième phase par une main d’œuvre spécialisée, ce qui permet d’éviter les différences de ton et de garantir une meilleure étanchéité des façades. Sauf mention contraire, le ton du joint est gris.

Un essai de couleur de joint peut être réalisé à la demande du client de manière à choisir la meilleure teinte de rejointoyage. Si le joint choisi est différent de la teinte de base, une adaptation du devis chiffré sera réalisée.

Coulisse du mur mixte = étanchéité

Un vide parfaitement continu sur tout le périmètre de la construction empêche le cheminement de l’eau de pluie vers l’intérieur de la construction.

Des joints verticaux sont laissés ouverts à la base des murs et au droit des linteaux pour permettre la ventilation de la coulisse et favoriser l’évacuation de l’eau vers l’extérieur.

En plus de la coulisse, l’étanchéité est garantie par le placement d’une membrane en polyéthylène étanche et imputrescible de couleur noire, souple et incassable à tous les endroits nécessaires pour assurer l’étanchéité des maçonneries (pieds des murs, baies de fenêtres).

Panneaux d’isolant = isolation thermique

Les normes sévères d’isolation thermique sont atteintes grâce à l’utilisation de panneaux isolants en mousse rigide dont l’épaisseur est reprise dans le devis chiffré (ne pas confondre avec du polystyrène ou de la laine de verre). Ce type d’isolant présente de meilleures caractéristiques thermiques par rapport aux autres matières. Son haut pouvoir d’isolation est atteint grâce à une conductivité thermique très faible, soit 0.023W/ mK. C’est un des matériaux les plus performants par rapport à ce que l’on souhaite pour la réalisation de murs extérieurs mixtes. Ces panneaux sont fixés au mur intérieur du mur mixte à l’aide de chevilles nylon et de crochets en acier galvanisé muni d’un larmier (casse-goutte) qui permet de rejeter l’eau vers l’extérieur du mur.

La rigidité des panneaux empêche à long terme un affaissement de l’isolant dans le bas de la coulisse. C’est le matériau le plus stable et le plus durable dans le temps. Il est très facile à manipuler et permet des découpes simples, précises et propres, ce qui favorise la qualité de la pose des panneaux contre les murs de béton d’argex isolant en travaillant de l’extérieur, la brique de parement étant placée en troisième temps. Tous les murs extérieurs en contact avec un local chauffé sont isolés de la même manière.

Lorsque le garage est réalisé en annexe, les murs de ce garage ne sont pas isolés.

Bloc de béton d’argex = stabilité

La résistance mécanique du mur est garantie par l’emploi d’un bloc de béton d’argex isolant de 14 cm d’épaisseur. Des armatures en acier de type MURFOR sont placées entre les joints de blocs aux endroits propices aux tensions. Les mètres courants d’armatures sont repris dans le devis chiffré.

Important

Pour permettre une mise en œuvre parfaite du mur, et de l’isolant, la construction est réalisée en 4 phases :

  • 1° phase : le bloc de béton d’argex isolant est maçonné de l’intérieur du bâtiment.
  • 2° phase : après remblayage des fouilles, le panneau isolant est posé de l’extérieur contre le bloc de béton d’argex isolant à l’aide d’une pastille nylon à coupure thermique.
  • 3° phase : les briques sont également posées de l’extérieur.
  • 4° phase : le rejointoyage est effectué à posteriori par pan de mur entier.

C’est la seule solution qui assure un placement parfait du panneau isolant contre le bloc de béton d’argex isolant et qui permet au maçon de travailler face à son ouvrage.

L’emboîtement des panneaux l’un dans l’autre est favorisé par ce type de pose. Cela réduit considérablement le risque d’un pont thermique.

B. Blocs à crépir

La technique du mur mixte utilisée est similaire à celle de la brique de parement, mise à part que la structure du mur de finition extérieure est composée d’un bloc de béton à crépir d’épaisseur 9 cm.

C. Crépi sur blocs à crépir

Le bloc de béton peut être recouvert par un crépi extérieur dont la finition et une teinte seront à choisir lors du choix des matériaux et en fonction des exigences urbanistiques de la région.

Ce crépi sera projeté à la machine en une couche qui assure l’accrochage au support d’une part et la finition du mur d’autre part.

Ce poste fera l’objet d’une adaptation du devis chiffré s’il est d’application.

D. Façade isolante

Un crépi isolant peut également être réalisé. Il sera du type organique et projeté sur un isolant de type polystyrène expansé dont l’épaisseur peut varier.

Cette finition présente une excellente élasticité et donc résistance à la fissuration notamment grâce à la pâte d’armature sans ciment posé sur treillis d’armatures synthétiques. Les finitions des baies, largeur des seuils et tablettes intérieures seront adaptées en fonction de l’épaisseur totale du mur.

La finition et la teinte seront à choisir lors du choix des matériaux et fonction des exigences urbanistiques de la région.

Ce poste fera l’objet d’une adaptation du devis chiffré s’il est d’application.

D’autres méthodes de constructions des murs extérieurs peuvent être mises en oeuvre en fonction de l’exiguïté des lieux. Toute autre conception des murs extérieurs peut être étudiée pour autant qu’elle soit conforme aux règles de l’art et qu’elle garantisse les caractéristiques mentionnées ci-avant.

Le choix du matériau de parement peut également être modifié (bloc béton clivé, pierre régionale,…) avec ou sans modification de prix.

Quel que soit le choix fixé par le client, il sera clairement précisé dans le devis chiffré.

Murs de soutènement

Sauf mention contraire dans le devis chiffré, ce n’est qu’après l’établissement des plans d’exécution que les murs de soutènement éventuels feront l’objet d’une étude précise (longueur, hauteur).

Les parements apparents sont constitués du même matériau que celui utilisé pour les parements des soubassements. Le reste du mur est réalisé en blocs de béton.

Les couvre-murs peuvent être réalisés en béton ou en petit granit.

Dans le devis chiffré le poste « mur de soutènement » se décompose comme suit :

Semelle de fondation

Mur en bloc béton lourd

Cimentage et coaltar

Drainage

Parement

Couvre-mur

Soubassement

Tous les parements visibles sous le niveau du rez-de-chaussée sont réalisés avec le même matériau que celui utilisé pour les murs extérieurs des façades.

Sauf mention contraire au devis chiffré, la surface prévue est calculée sur base d’un terrain plat.

Il est loisible à l’acquéreur de choisir d’autres matériaux de parement de soubassement :

  • autres briques ;
  • blocs clivés ;
  • pierre naturelle.

Recevez notre Newsletter& bénéficiez en avant-première de toutes nos offres

© 2017 Maisons Baijot, tous droits réservés | Plan du site | Offres d’emploi | Contact | Mentions légales